Get A Grip

« Attachez vous, ça va secouer! »
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Peuple mythique...ou est tu ? (Pv Reed')

Aller en bas 
AuteurMessage
Creeper



Féminin
Nombre de messages : 72
Age : 25
Alliance : Bonesyard / Iced'Skull
Mentor/Élève : A voir
Âme Soeur : "..." / "Dans tes rêves"
Date d'inscription : 07/12/2008

MessageSujet: Peuple mythique...ou est tu ? (Pv Reed')   Dim 8 Mar - 14:06


    Peuple Mythique…ou est tu ?
    Pv Reedheart ! (et éventuellement Squalltramp s'il veut venir ! ^^)


    {musique, encore ^^ : http://www.deezer.com/track/154560}

    Rusk, grand explorateur, inventeur et créateur avait une fois de plus, écouter sa conscience pour poursuivre son « périple ». Et encore une fois, il se retrouvait au milieu d’un endroit insolite, isolé et légèrement dangereux. A croire qu’il était aussi dérangé qu’Omen, le mystérieux loup noir aux marques rouges ondulantes. Ces derniers temps, il était passé d’exploration en exploration, sans prendre le temps de se poser des questions sur ce qui lui arrivait. A vrai dire… Il ne préférait pas trop le faire. Marchant à une allure plutôt soutenue malgré la fine couche de glace qui « saupoudrait » le sol rocheux, il récoltait de l’eau gelée toute les deux secondes sur sa fourrure d’adolescent. C’était une sensation inconnue pour Rusk et il découvrait maintenant ce que les vieux loups appelaient « le refroidissement blanc ». Ou cette chose que l’on appelle plus communément de la « neige ». La curiosité de notre loup brun prenait bien vite le dessus face aux intempéries, avançant de plus en plus vite, il ne se soucia pas d’un tas de neige plus imposant que les autres qu’il avait traversés. Mauvaise idée… car si ce tas était grand ce n’était pas pour rien, il recouvrait une petite pente gelée, ne demandant qu’à être dévalée par un étourdit comme Rusk.

    C’est
    pas Vrai !

    Son cri se perdit contre les monticules neigeux et gelées de la montagne. Rusk était maintenant assez « calé » en chute, et adopta tout de suite une position de reprise. Meme si la glace lui donnait du fil à retordre, il finit son déplacement involontaire sans ecchymoses ou égratignures significatives. Par contre, il avait atterrit dans un énorme pan de neige… Sa température corporelle descendit à un rythme alarmant, et son instinct lui dit le reste. S’agitant comme un poisson tiré de son milieu vital, il sortit de ce « refuge » frigorifiant avec une vitesse insoupçonnée. S’ébrouant du mieux qu’il put, il était maintenant recouvert d’eau froide, et il ressemblait plus à un chien mouillé qu’autre chose. Mais qu’est ce qui lui avait pris de faire un « détour » dans cette toundra sibérienne !? Ah ça lui revenait maintenant… Il s’était rappelé les histoires des ancêtres quand il avait à peine quelques mois d’existence. Ils parlaient d’une meute légendaire, une meute qui aurait disparue… La meute de Skellpaw !

    Mais où sont -ils ces loups légendaires !?

    Rusk savait que ça pouvait être une histoire à dormir debout, bonne à raconter aux nouveaux nés pour stimuler leur imagination débordante. Mais tant de témoignages concordaient, tant d‘avis se rejoignaient ! L’histoire avait peut être été déformée, mais elle était vraie. La meute avait existée, ou continuait à le faire, sans que personne ne s’en doute. Alors, comme à son habitude, il avait entreprit un voyage irraisonné, pour retrouver ces loups. Bien sur, il ne s’attendait pas à les voir aux quatre coins du monde, mais il avait tout de même espéré récolter quelques indices quant à leur localisation… Encore une ambition démesurée, et bien trop fantaisiste… Mais ce n’était pas l’avis de Rusk. Après tout, ses aînés n’avaient-ils pas accomplis eux aussi, des exploits et des miracle alors que personne n’y croyait ? C’était comme ça qu’il raisonnait. Le mot « impossible » n’était pas dans son dictionnaire. Malheureusement, la boule de poils qu’il était commençait vraiment à être congelée, grelottant sans arrêt dans cet endroit coupé du monde.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aquafina
« Joiie-hahaha! »


Féminin
Nombre de messages : 624
Age : 22
Alliance : Bonesyard
Date d'inscription : 22/09/2008

MessageSujet: Re: Peuple mythique...ou est tu ? (Pv Reed')   Lun 9 Mar - 1:23

    La Montagne. Encore sur le territoire de Bonesyars, mais bien plus loin que son point de rencontre où sa population grouillait partout. C'était un lieu plus isolé, en haute altitude où rares étaient ceux qui s'y aventuraient. Mais rare dit exception et exception dit Reedheart. Celle-ci traînait des pattes dans la brume, sa silouhette presque invisible dans le brouillard épais. Elle connaissait bien les lieux pour s'y être aventurer plus d'une fois, se recueillant dans cette endroit où, lorsque la brume n'était pas au rendez-vous, on pouvait apercevoir à l'horizon les terres avoisinantes. Un paysage magnifique, mais pas en cette journée où on ne voyait rien.

    Les pattes de la solitaire frôlaient le sol à chaque foit qu'elle les levait mollement. Pourtant, elle était robuste et nullement faiblardes. On pouvait entendre ses griffes qui frottaient sur la roches, se mêlant au son du vent qui sifflait contre les parois rocheuses de la montagne. C'était silencieux et calme. Mais bientôt on entendit le bruit d'une roche qui roulait au sol. Reed' la poussait de sa patte, si distrayant de cette façon presque enfantile. Elle avait le regard rivé sur cette petite pierre bien attrayante tout d'un coup, mais pas un regard doux, un regard reluisant de rage. Les crocs serrés, soudainement la petite pierre rebondit à plusieurs mètres. Reed' poussa un grognement qu'elle étouffa en tournant la tête, le corps enprumptant la nouvelle voie. À peine avait-elle arrêter de rager et de marmonner quelques jurons pour une raison inconnue, qu'un bruit vint la déranger. Elle redressa la tête, les oreilles bien droites et la truffe en l'air. Elle huma l'air sans rien sentir de bien distinct mais ses oreilles captèrent quelque chose d'intéressant.

    - C’est pas vrai !

    La louve solitaire haussa un sourcil, penchant la tête sur le côté. C'était quoi ça ? En même temps, mieux vallait laisser ce nigo se dépêtrer lui-même, Reed' n'avait nullement envie de l'aider. Mais pourquoi est-ce qu'elle avançait alors ? Sans s'en rendre compte, plongée dans ses pensées, ses pattes étaient parties toutes seules en direction de la pente pour que ses yeux suivent la trace laisser par le glissement de quelque chose, ou quelqu'un. Elle secoua la tête et roula des yeux, elle ne descendrait pas. Mais comme vous l'aurez deviné, son corps fut plus fort que son esprit et il était déjà parti, prennant garde de ne pas tomber. Même si elle connaissait les endrotis sûrs de la montagne et comment ne pas se vautrer dans une crevasse, il restait simple de faire un faut pas et de se casser une patte et déperrir parce que la montagne était vaste, et comme elle était aussi souvent déserte, il y avait des risques que ce soit votre tombeau en vous y aventurant seul. Enfin, elle était déjà rendu en bas et elle humait l'air, se faisant discrète. Ça n'était probablement pas un cougar, mais mieux vallait rester vigilante. Elle s'arrêta net en voyant des pattes gesticuler dans un tas de neige, la tête empêtrée dans ce même énorme monticule. Elle leva les yeux au ciel. Elle s'assit, attendant qu'il se démerde tout seul. Vraiment, coup de bol! Elle montait dans la montagne pour réfléchir et voilà que jeunot avait l'idée de venir la dérangée dans ses réflections. L'envie de remonter sur son promontoir et de retourner à ses songes noirs la pris rapidement mais malheureusement, le loup venait de réussir à se dépêtrer. Elle regarda ailleurs, reposa son regard sur lui et fit mine d'être surprise de le voir. Malgré sa grande taille et son visage froid comme la neige, un sourire vint percer son masque et ses lèvres. Il était complètement tremper, ne prendrait pas de temps à geler et elle devait s'avouer qu'elle en était très amusée. Elle resta muette, reprenant son allure sévère en attendant de voir l'air ahuri du petiot. Hum, vite, j'ai pas que ça à faire! ... En fait si. Avec un peu de chance, elle serait invisible à ses yeux et elle pourrait remonter sans être vue. Dans tes rêves Reed'! v_v'' Elle le regarda, l'air de dire '' Qu'est-ce que tu r'garde!?'' mais ignora et resta de marbre. Mieux vallait qu'il s'en aille vite.
    Mais avant qu'il ne la remarque, il pensa tout haut, ce qui intrigua la solitaire :

    - Mais où sont -ils ces loups légendaires !?

    Elle répéta ces mots un moment dans sa tête, sans trop comprendre. Elle savait qu'on avait toujorus parlé de Skellpaw comme une meute de loups légendaires mais elle doutait que ce soit à ça qu'il fasse allusion. Surtout que la meute déchue avait été rayer de la circulation des légendes à sa décimation. Elle osa tout de mpeme demander :

    - De qui tu parle, petit ?

    Elle le dardait des yeux profondément, sans que ceux-ci ne refléte sa curiosité.

    [Désolée pour la qualité pourrite, j'ai dû recommencer, internet m'a planté ... u_u Enfin, super ton Rp =)]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Creeper



Féminin
Nombre de messages : 72
Age : 25
Alliance : Bonesyard / Iced'Skull
Mentor/Élève : A voir
Âme Soeur : "..." / "Dans tes rêves"
Date d'inscription : 07/12/2008

MessageSujet: Re: Peuple mythique...ou est tu ? (Pv Reed')   Mer 11 Mar - 17:17



    L’atmosphère était toujours aussi froide et brumeuse, laissant le jeune loup gelé et grelottant sous son pelage humide. Le froid ne s’arrêta pas à cette couche de fourrure brune noirâtre, pénétrant les chairs et les épaisseurs successives de sa peau comme s’il elles n’existaient pas. Rusk avait tellement froid qu’il crut sentir son cerveau se refroidir sous l’effet de cette soudaine baisse de température. Il y a un terme pour désigner cet état : l’hypothermie. Ou le changement soudain (pas plus de 3 secondes) d’un milieu chaud ou tempéré vers un milieu froid. On pouvait en mourir, même si Rusk ignorait complètement le nom et les effets de son « traumatisme » physique, bien trop occupé à essayer de réchauffer son corps frissonnant Comme à son habitude, il n’avait pas fait attention à son entourage et hop là, le voilà au rayon des surgelées conservés en vie ! Il claquait régulièrement des dents, ce qui produisait un bruit plutôt étrange, voir comique, qui se répercutait tout au long de la chaîne montagneuse, déformant sa sonorité au fur et à mesure que les échos lui revenaient.

    Situation désespéré dit Rusk. Endroit bizarre dit Rusk. Problème dit Rusk, dérapage dit Rusk ! Il les accumulaient ! Cela avait débuté par une chute dans une petite rivière, puis ça s’était transformé en collision avec un aveugle, en passant par une agression sans motifs, pour finalement se terminer par la même chose qu’au début : une chute, mais cette fois c‘était dans de l‘eau gelée qu‘il avait atterrit. Ce n’était pas tout à fait sa manière de voir ce que l’on appelait : l’aventure. Ou alors, les histoires que les nourrices ou autres loups âgés de la meute, étaient tellement embellies qu’elles déformaient la réalité, au point de raconter l‘inverse que ce qui s‘était réellement passé. Rusk avait été assez curieux -même s’il penchait de plus en plus pour le mot « courageux »- pour expérimenter ce que beaucoup d’autres ne feraient que plus tard : un voyage initiatique.

    Un voyage vers la vérité, vers les découvertes, vers les peuples mythiques du passé ou ceux du présent. Un voyage qui lui apporteraient des réponses, s’il ne résolvaient pas toutes ces hésitations et ses doutes quand à son monde et comment on le décrivait il sentait qu’il n’allait pas tenir. Bien sur, toutes ses interrogations ne seraient pas résolues comme ça, mais il espérait pouvoir en comprendre l’essentielle. Il ne pouvait s’empêcher de douter. Il voulait vérifier par lui même, de ses propres yeux, de son initiative ! Rien ne serait plus précieux que ça ! Au moins, il saurait à qui faire confiance, à qui s’adresser, à qui parler. Bon, a vrai dire, c’était peut être un peu exagéré, mais c’était un peu près les pensées de l’aventurier en ce moment. Jamais mieux servit que par soi même ! Aussi sincères que soient les autres. Un peu précoce non ? Déjà à chercher, à se trouver, à se perdre, à expérimenter à son âge ?! Et oui, Rusk se posait déjà pas mal de questions.

    S’ébrouant une nouvelle fois, il n’avait toujours pas remarquer la présence de la louve à la tignasse dorée. C’est donc avec une certaine surprise qu’il accueilli ses propos.


    - De qui tu parle, petit ?

    Hein ? Petit ?Réflexion très poussée en effet. Ne vous attendez pas à trop de phrases complexes avec Rusk. Pas son genre… Répétant inlassablement cette question dans sa tête, il finit par comprendre de quoi cette « géante à la toison d’or » pouvait bien parler. Sa première réaction fut de rectifier l’étrangère quand à sa façon de l’appeler. Quoi ? Un minimum de respect, merde !?

    - Pas petit. Dit-il avec un certain agacement, reflété par ses yeux gris.

    Voyant que sa demande fut plus ou moins comprise ou considérée avec un minimum de sérieux (ou de bonne volonté) il s’empressa de préciser, avec un ton qui laissait transparaître que c’était la chose la plus évidente au monde XD.

    - Rusk. R-U-S-K. Pas petit, m’dam. M’dam ?

    Et oui, il n’avait même pas remarquer que c’était une louve et encore moins son… étrange « accoutrement ». Une chevelure dorée, des yeux azurs profonds, des marques fines et élégantes, une couleur harmonieuse. Il en resta bouche bée, et fixa longtemps cette étrangère si « singulière ». Elle aussi s’était perdue ? Qui était-elle ? Qu’est ce que c’était que cette couleur de pelage ? Tant de questions, qui encore une fois, restèrent bloquées dans la boite crânienne de notre cher artiste sur pattes. Il remarqua qu’il n’avait toujours pas répondu à la question de cette étrange créature. Il y répondit donc, avec un air mi-enthousiaste, mi-déçu. Qu’est ce qu’elle pouvait lui apprendre à part quelques histoires farfelues qu'il connaissait déjà ?

    - Je parlais de cette meute, des loups qui y résidaient. Vous savez cette meute légendaire… Skellpaw je crois. Rajouta t-il avec une prononciation douteuse. Il ne l’avait jamais prononcé à haute voix.

    Il continuait de détailler cette louve, espérant sincèrement qu’elle pourrait l’aider.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aquafina
« Joiie-hahaha! »


Féminin
Nombre de messages : 624
Age : 22
Alliance : Bonesyard
Date d'inscription : 22/09/2008

MessageSujet: Re: Peuple mythique...ou est tu ? (Pv Reed')   Sam 21 Mar - 20:09

    Un mince sourire amusé se dessina sur ses lèvres en voyant que le jeune loup avait légèrement tresauté, mais cet étirement sur ses babines disparu bien vite lorsqu'il se retourna, l'air dérangé. Elle haussa un sourcil, le dardant avec un regard énervé et exaspéré.

    - Pas petit.

    C'était bien la première fois qu'on s'opposait de cette façon à elle. Elle haussa l'autre sourcil, un sourire sincère mais très proche de la moquerie se traça sur ses lèvres. Elle fit un pas imposant vers l'avant. Elle se refusait de recevoir un comportement offensant. Mais d'un certain côté, elle admirait ce courage de se révolter devant un aîné et qui plus est, beaucoup plus grand. Mais ne dit-on pas que la différence entre la bravoure et l'idiotie est très mince ?
    Son visage redevint dur et froid, attendant de voir ce que le petiot avait à dire avec unrtainésintérêt.

    - Rusk. R-U-S-K. Pas petit, m’dam. M’dam ?

    Elle roula exagérément des yeux suivit d'un soupir. Les de jeunes de nos jours, toujours en train de se croire les maîtres du monde. Assez impoli comme jeune celui-là. Elle hésita à répondre à ces propos trop insistants et indiscrets à son goût, mais se contenta d,employer son nom de jeune sur un ton froid.

    - Kimu. K-I-M-U. imita-t-elle comme pour se moquer sans que son visage soit amusé. Elle tourna la tête, comme pour chercher un échapatoire à ce foutoir.

    Elle n'observa pas la réaction de Rusk, se fouttant bien de ce qu'il pensait à propos d'elle et de sa forte personnalité. Il devait se gelé là, à rester planté comme un glaçon. Il n'était pas du tout dans son élément le pauvre desert wolf. Tanpis pour lui. La voix du mâle la sorti de sa transe de regrets à s'être approché, ce qui lui fit tourner les yeux vers lui, un regard méprisant. Elle ne tourna pas la tête, ne voulant même pas entamé une vraie conversation avec lui. Pourtant...

    - Je parlais de cette meute, des loups qui y résidaient. Vous savez cette meute légendaire… Skellpaw je crois.

    Cette seule phrase, ce seul mot la fit tourner la tête, les oreilles pointés dans sa direction. Elle tenta de garder son sang froid et de ne pas avoir l'air trop déboussolée ou intriguée, mais ses yeux pétillait d'une lueur de rage voilant une étincelle de peur.

    - Oui, je sais. répondit-elle durement, sur un ton sec et cassant.
    - Mais comme tu l'as dis, elle est légendaire, elle n'existe plus.

    Elle serra les crocs, s'arrêtant pour ne pas être indiscrète et détourna la tête, la queue fouettant l'air. Elle n'avait guère envi d'en parler, surtout pas avec un mioche avec de l'espoir de retrouver ce magnifique territoire, détruit par le sang et les cris. Elle étouffa un grondement et sauta sur une roche un peu plus haute, comme si elle avait décidé de quitter. Au diable les questions stupides. Une pointe de rouge colora ses yeux pour finalement se disparaître. Se calmer. Se calmer, c'était tout ce qu'il fallait faire. Elle s'arrêta dans un mouvement, se retourna et s'assit sur son promontoire, fixant le jeune toujours de façon glaciale.

_________________

Jooooooooooooie (L) ♪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Creeper



Féminin
Nombre de messages : 72
Age : 25
Alliance : Bonesyard / Iced'Skull
Mentor/Élève : A voir
Âme Soeur : "..." / "Dans tes rêves"
Date d'inscription : 07/12/2008

MessageSujet: Re: Peuple mythique...ou est tu ? (Pv Reed')   Jeu 26 Mar - 16:46

(Euh, Aqua, Rusk c’est pas un desert Wolf, mais un Dire des marais xD)

    Rusk continuait de fixer l’étrangère… Et visiblement, elle n’allait pas l’aider. Il n’ y avait qu’à voir sa tête : elle semblait irrité, et pour en rajouter, elle se moquait de lui. Le jeune pesta intérieurement, retenant un léger sifflement d‘énervement. Il n’aimait pas ça. Les jugements hâtifs, basés sur une humeur peu adaptée pour socialiser. Elle avait le droit d’être en colère, mais qu’elle ne la fasse pas passer sur lui, merci bien, il avait assez de problèmes comme ça ! Et si elle ne supportait pas la présence des autres, pourquoi était-elle descendue, et l’avait-elle interpellé ? De surcroit, pourquoi lui avoir donnée son nom de jeune ? Puisqu'elle avait tout de la carure d'une adulte... Elle était bizarre cette louve à la crinière dorée…Hum, oui bon, notre aventurier n’est peut être pas bien placé pour dire ça, vu que dans ce domaine il était pas mal non plus… mais bon restons en à la louve. D’où venait-elle, pour avoir cette apparence si unique ? D’ailleurs, il remarqua enfin que sa chevelure n’était pas le seul détail « étrange »… sa taille était impressionnante ! Mais bon , comme d’hab’, Rusk était tellement occupé à se poser des questions qu’il ne prit pas la peine de s’arrêter sur son trait physique. Inconscient ? Peut être, mais surtout têtu ! Il avait devant lui une représentante de l’espèce canine peu commune, et il n’allait pas la laisser partir comme ça, avant de l’avoir assaillie de question en tout genre ! Et ce n’était pas le temps, les circonstances ni la louve qui l’en empêcherait. Il pouvait se montrer très collant quand il en avait envie, et elle ne lui manquait pas à ce moment là… Il se crispa quand elle s’approcha, une moue méfiante collée au visage.

    - Kimu. K-I-M-U.


    Il ne mit pas longtemps à comprendre l’ironie du « sort » et serra légèrement les dents… Mais, merde, ce n’était pas parce qu’il était petit qu’elle devait obligatoirement se foutre de sa gueule comme le faisait les membres de sa meute ! Grrrrrr…. Il n’était enclin à céder du terrain aujourd’hui, déjà que son « aventure » avait mal commencée, l’étrangère en rajoutait, et l’eau commençait à déborder du vase… Il lui renvoya son air moqueur, et dit, sur un ton plus souple qu’elle, mais pas dénué de froideur pour autant.

    - Eh, bien enchanté, « Mademoiselle » K-I-M-U. déclara t-il, en commençant à se lécher la patte.

    Quand il mentionna les raisons de son exploration, elle perdit son sang froid, et sembla prendre un vif intérêt pour le sujet… Ce qui n’échappa pas à Rusk ! Quand il était lancé dans un projet, sa concentration, ses sens et ses réflexes étaient décuplés, et il ne fit pas exception à la règle. Fronçant les sourcils, avec un air mi-intrigué, mi-méfiant, devant le regard de la femelle… Il ne s’était pas trompé ! Elle savait quelque chose, et il était bien décidé à lui faire sortir les « vers » du nez. Le regard l’intrigua, plus qu’il ne le déstabilisa, mais il n’était rassuré pour autant… La lueur de rage ne lui avait pas échappé !

    - Oui, je sais.

    - Ah bon… commença t-il un plus confiant malgré le ton de la réponse… elle se décidait enfin à lui dire quelque chose. C’était toujours mieux que rien.

    - Mais comme tu l'as dis, elle est légendaire, elle n'existe plus.


    - Peut être bien, peut être pas, je compte bien élucider ce mystère moi même, mais s’il me hante jusqu’à mon dernier souffle. Mais vous semblez en savoir pas mal pour AFFIRMER ceci, je me trompe ? A moins que vous n’essayez de me faire tourner en rond, comme tous ceux qui savent bel et bien quelque chose sur eux… Vous l’avez dit vous même : « je sais ». Déclara t-il avec une assurance peu commune chez lui.

    Il réfléchissait, à une vitesse phénoménale… Apparemment, elle ne voulait pas en dire plus… Alors il préféra s’expliquer. Comme ça, elle aurait une bonne raison de refuser. Pas comme ceux qui gardait le silence, prétextant qu’il était trop jeune pour savoir. Trop jeune ? Et pourquoi donc, s’il vous plait ? Rusk était peu être dans son monde, à rêvasser, mais il n’était pas ignorant. Il savait que, le monde vaste et magnifique que l’on lui présentait, recelait une face cachée. Tout comme le soleil, qui s’éteint dans l’ombre de la lune, il savait que la vie n’était pas un « long fleuve tranquille » et que des catastrophes pouvaient arriver sans prévenir… Et c’était justement pour ça, qu’il voulait savoir ! Pour comprendre, ou du moins essayer. Pour vivre avec, et ne pas renier leur existence. Pour assumer, pour éviter que ça ne se reproduise… Et ça personne ne le comprenait. Comme si la douleur qu’il soulevait à cause de ses questions, était inaccessible et incompréhensible…. Il redressa la tête, en apercevant Kimu remonté la pente, pour s’asseoir sur un promontoire rocheux. Elle voulait le prendre de haut ? Bah, qu’elle essayes, en cet instant même un tremblement de terre ne saurait ébranlé ses résolutions. Il déclara, d’une voix douce, mais forte, qui résonna à travers les creux de la « montagne ».

    - Comprenez moi, Kimu. Je ne fais pas ça pour le compte de quelqu’un. Je fais ça pour moi, moi seul. Je ne prétends pas être un sage, n’ignorant rien du monde qui l’entoure. Et c’est pour ça que je veux savoir. Je veux comprendre, rien de plus, rien de moins. Pourquoi gardez vous le silence ? Avez vous honte, peur, si vous me révéler ce qui est réellement arrivé ? C’est pas comme si j’allais le crier sur tout les toits. Quelle excuse allez vous me sortir ? Que je suis trop jeune ? Merci bien, je l’ai déjà assez entendu comme ça, et regardez où ça m‘a mené. Que je ne comprendrais pas ? Qu’en savez vous si vous restez muette ? Non, un tel silence n’est bon pour personne…

    Il attendit, nerveux, anxieux, de la réponse ou du silence qui accueillerait ses propos. Il y était peu être aller trop fort… Mais, il ne regrettait rien, être clair, précis sur ses intentions, il serait toujours comme ça.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aquafina
« Joiie-hahaha! »


Féminin
Nombre de messages : 624
Age : 22
Alliance : Bonesyard
Date d'inscription : 22/09/2008

MessageSujet: Re: Peuple mythique...ou est tu ? (Pv Reed')   Sam 4 Avr - 3:52

    [ J'adore vraiment tes Rps *-* <3 Et désolée pour le retard =s ]

    L'arrogance du jeunot impertinait sérieusement la louve à la chevelure d'or. Peut-être se croyait-il brave de lui tennir tête ? Si c'était le cas, il se mettait la griffe et même la patte dans l'oeil! Il était simplement imbécile. Elle avait joué son petit jeu, pas besoin de la provoquer à nouveau, ce qu'il avait fait en lui faisant rappelait sa propre impertinence.

    - Eh, bien enchanté, « Mademoiselle » K-I-M-U.

    Reed' fit une moue de dégout et pointa son regard haineux sur le louvard, dédénieuse à l'idée de se faire mener par le bout de la truffe par ce type de petite boule de poils. Elle laissa échaper un grondement sourd à l'égard du jeune loup des marais, elle, au contraire, aucunement ravie de le rencontrer. Pourtant, son grognement ne sembla pas intimider le dénommé Rusk qui poursuivit.

    - Ah bon… déclara-t-il nonchalament.

    - Peut être bien, peut être pas, je compte bien élucider ce mystère moi même, mais s’il me hante jusqu’à mon dernier souffle. Mais vous semblez en savoir pas mal pour AFFIRMER ceci, je me trompe ? A moins que vous n’essayez de me faire tourner en rond, comme tous ceux qui savent bel et bien quelque chose sur eux… Vous l’avez dit vous même : « je sais ». s'empressa-t-il de dire après qu'elle ait fait allusion à la disparition de sa propre meute, sans mentionner ce fait.

    Avant de grimper sur son promontoire, elle s'arrêta, comme si on vennait de lui couper le souffle. Il lui avait arracher l'herbe sous les pattes. Des souvenirs qui la hantaient toujours lui revinrent. Enfin, hantaient, ils le faisaient encore et toujours même après toutes ces années. Mais elle ne devait pas laisser cette faiblesse parraître, c'est pourquoi elle se retourna vivement, faisant volte-face en un bond, babines retroussées, laissant apparaître ses crocs blancs. Elle s'avança d'un pas décidé vers le jeune mâle, grondante. Mais subitement, elle se calma, l'air surprise. Pourquoi se mettait-elle en boule ? Pour ce simple gôsse ?! Elle soupira, se moquant éperdument du petit. Elle alla doncc grimper sur son promontoire, fixant de haut le petit loup. Le silence s'installa et Rusk sembla ne pas le tolérer, repartant sur sa lancé, observer sans grand intérêt apparent de Reedheart.

    - Comprenez moi, Kimu. Je ne fais pas ça pour le compte de quelqu’un. Je fais ça pour moi, moi seul. Je ne prétends pas être un sage, n’ignorant rien du monde qui l’entoure. Et c’est pour ça que je veux savoir. Je veux comprendre, rien de plus, rien de moins. Pourquoi gardez vous le silence ?

    - Tu te crois bien brave de me confronter ce cette façon ? D'essayer de me tirer les vers du nez sans que je ne m'en apercoive ? Tu sauras, ''R-U-S-K'', elle mit un pause, affichant un sourire ironique. que j'en ai vu d'autre et que j'ai bien plus d'exppérience de la vie que quiconque, y compris toi. Et je n'ai guère l'intension de te révéler des informations.
    Son visage avait affiché un air neutre tout au long de son dialogue. Mais un brain de surprise vint l'ébranler en remarquant que le jeune loup poursuivait sans se soucier de ses paroles.

    - Avez vous honte, peur, si vous me révéler ce qui est réellement arrivé ? C’est pas comme si j’allais le crier sur tout les toits. Quelle excuse allez vous me sortir ? Que je suis trop jeune ? Merci bien, je l’ai déjà assez entendu comme ça, et regardez où ça m‘a mené. Que je ne comprendrais pas ? Qu’en savez vous si vous restez muette ? Non, un tel silence n’est bon pour personne…

    Elle restait neutre, écoutait toute fois plus attentivement les dires de Rusk. Dès qu'il eu fini, elle jetta un regard au ciel, comme si cela pouvait lui donner du courage, la faire regretter ou encore faire disparaître le petit famin devant elle. Mais rien. Elle se leva, s'étira et descendit de son promontoire. Elle avanca vers Rusk les yeux fermés, comme si elle savait le chemin par coeur. Elle s'arrêta juste devant lui et planta son regard azur dans celui grisâtre du jeune Oakbell. Il devait faire une fixation sur cela. Et c'est ce qu'il devrait fair epour essayer de comprendre. Il pourrait, à ce moment-ci, lire les souvenirs horrifiants de Reedheart, comme on lit un livre ou on voit un film. Mais à peine avait-il put plonger dans cette histoire de sang et de crocs que Reed' clôt les yeux et tourna la tête, s'asseyant de profil. Elle redressa la tête et regarda droit devant elle, le regard perdu dans la vague. Elle n'avai tpas l'intention de se confier ni de tout raconter, mais s'il voulait vraiment savoir... Il saurait la partie d'effroi qui saurait faire frémir le plus fort des guerriers.

    - Ça fait longtemps que je n'ai plus honte ni peur de rien petit.
    Elle espéra qu'il ne réprimande pas ce petit surnom et poursuivit, toujours sans le regarder, essayant de clarifier ses idées en regardant maintenant le sol.

    - Et puis, je n'ai jamais dit que j'allais révéler quoi que ce soit, et donc rien non plus à propos de toi, ce que tu en ferais si je te dévoualais certaines choses. Et non, je ne crois pas que tu sois trop jeune. Il n'y a pas d'âge pour apprendre et comprendre. Et il n'y a pas d'âge pour mourrir.
    Oui, elle était mélancolique. Oui elle parlait de façon morbide. Mais ces souvenirs n'avaient jamais été évacuer autrement que par des grondements ou de la mutilation sur des roches. Des cris. Et bien au début, des pleurs. Mais cela faisait aussi longtemps que les flots avaient été asséchés. Bref. Elle poursuivit.

    - Je sais pas mal de chose Rusk. Et je n'ai pas envi de les partager, surtout pas avec toi, un simple jeunot de ton genre. J'te conseille d'oublier cette histoire de meute mythique et de rentrer chez toi, dans ton petit nid douillet, dans la jupe de ta mère en train de râler ou de t'amuser jusqu'à ce que tout change, que tu fasse ta vie et que tu meurs à ton tour.

    Elle se releva sans bruit, lentement. Elle se ririgea d'un pas aussi lent vers la pente de roche, sans se retourner.

    - Allez, vas-t-en. Dit-elle en s'arrêtant un moment, comme si tout se finissait là, tout de suite. Elle grimpa d'un bond agile, toujours en oubliant le jeune derrière elle. Elle remonta la pente, jusqu'où elle avait aperçu Rusk dévala le flanc de la montagne. Une larme se pointa au coin de son oeil, elle clôt les yeux, la ravalant aussitôt, fronçant les sourcils. Elle serra mollement les crocs, sans grande conviction et s'arrêta, s'asseyant et envoyant un coup griffu sur une pierre. Elle soupira, la queue fouettant l'air. C'était dans ces moments qu'elle avait difficulté à trouver une raison à sa vie. Mais le nom de son frère désormait amnésique lui revint et elle redressa la tête, bomba le torse et reprit son air neutre, jettant un regard vers la pente, ne sachant si le jeune l'avait suivit.


    [ Waaaw *-* Super inspirée <33 Pas besoin de faire super long non plus x__x C'est mon propre plaisir =) <3 C'est bien la preuve que ton texte est super intéressant ! =p ]

_________________

Jooooooooooooie (L) ♪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Peuple mythique...ou est tu ? (Pv Reed')   

Revenir en haut Aller en bas
 
Peuple mythique...ou est tu ? (Pv Reed')
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Pratchett, Terry] Le peuple du Tapis (livre pour enfants)
» Les Yaka un peuple mal connu
» Itw Reed Man
» Loki, Le Détective Mythique
» [Hillerman, Tony] Le peuple de l'ombre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Get A Grip :: Anciens Rps :: Anciens Rps-
Sauter vers: